L’époque est particulièrement intéressante pour les audioguides dans le monde des musées et du tourisme. Les audioguides représentent un moyen assez classique pour encourager les visiteurs à découvrir   et à réfléchir de manière critique aux collections d’un musée, ou d’un établissement culturel. Et aujourd’hui, les musées et établissements touristiques  peuvent tirer parti des audioguides  pour améliorer significativement l’expérience des visiteurs.

Le potentiel réel de l’audio est énorme. Au fil des ans, le monde a développé une forte préférence pour l’audio. En 2022, 51 % de la population a écouté un podcast et environ 78 % habituée à l’écoute de podcasts.

Quel est le point commun entre les podcasts et les audioguides ? Le public apprécie les contenus audio bien produits, car la narration, lorsqu’elle est bien faite, peut donner lieu à une expérience magique. Les voix robotiques ne sont pas adaptées à  un audioguide.

Les professionnels des musées et du tourisme se demandent souvent quels types de contenu audio inspireront les visiteurs. Voici quelques donc quelques conseils pour des audioguides réussis.

  1. Posez les bonnes questions

Même si cela peut sembler évident, la plupart des visiteurs se tournent vers les audioguides comme source d’information sur ce qui est exposé. Près 40 % des visiteurs  déclarent souhaiter obtenir des informations contextuelles sur les œuvres d’art afin de mieux comprendre leur importance. Lorsque vous réfléchissez aux informations à inclure dans un audioguide, posez-vous la question « Pourquoi devrais-je m’intéresser à cette œuvre? », afin de déterminer si les visiteurs trouveront ces informations pertinentes ou non.

Par exemple, si vous envisagez d’inclure des informations sur les propriétaires d’une œuvre d’art avant qu’elle n’entre dans une collection, demandez-vous si cette information est pertinente. Cette information pourrait être intéressante s’il s’agit d’une personne connue, mais pourrait être mal venue dans un audioguide si les visiteurs ne la connaissent pas,  et si elle n’apporte aucun éclairage sur l’œuvre elle-même.

  1. Soyez bref et concis

Chaque étape de votre guide audio doit se concentrer sur une seule information. Les visiteurs peuvent être épuisés par trop d’informations sur une œuvre d’art. Optez pour l’histoire la plus convaincante et faites en sorte que toutes les informations soient enrichissantes. La durée idéale d’un enregistrement audio peut varier, mais nous recommandons 1 à 2 minutes par étape ou par œuvre d’art. Même si le temps passe vite, cela garantit que vous n’épuiserez pas vos visiteurs avec une histoire compliquée.

Les visiteurs ont tendance à perdre leur attention lorsque les arrêts semblent trop longs. Cependant, certains audioguides expérimentent des formes audio plus longues, comme les podcasts, qui peuvent prolonger l’expérience du musée au-delà des galeries elles-mêmes.

  1. Apprenez à vos visiteurs à regarder, et n’imposez pas une pensée

Les visiteurs aiment être guidés dans une exposition, ou lors d’un parcours touristique, mais ne souhaitent pas qu’on leur dise comment interpréter les œuvres exposées. Ils ont besoin d’un audioguide qui ne soit pas interprétatif mais qui les aide à comprendre l’œuvre. Plutôt que dire ce qui doit être vu,  il est recommandé de donner des axes de réflexion. L’audioguide doit servir de point de départ aux visiteurs, les inciter à être curieux et à poursuivre leur exploration des œuvres d’art, ou du lieu, plutôt que de fournir une lecture définitive. Lorsque vous proposez des interprétations d’une œuvre, utilisez des mots conditionnels comme « peut-être » et pour suggérer que ce n’est qu’une des nombreuses façons possibles de voir une œuvre. Proposer de multiples interprétations est également une excellente stratégie pour montrer que la réflexion sur l’art peut évoluer.

Poser des questions est aussi une approche pertinente pour encourager les visiteurs à réfléchir par eux-mêmes. Réfléchissez bien aux questions que vous posez. Les questions ouvertes et subjectives sont recommandées pour encourager les visiteurs à réfléchir de manière critique aux œuvres . Un visiteur commencera à voir un lieu ou une œuvre différemment après avoir réfléchi aux questions posées dans un audioguide.

  1. Entrez dans les détails

Les visiteurs aiment aussi découvrir les détails des œuvres d’art qu’ils auraient probablement manqués par eux-mêmes. Par exemple, si vous décrivez L’histoire de l’église d’Auvers sur Oise, de Van Gogh, vous pouvez dire que de nombreux éléments viennent altérer la réalité pour nous offrir une représentation onirique des lieux. L’église possède une ombre, la femme représentée, elle, n’en a aucune. Il ne serait  pas très convaincant de se limiter à dire à un visiteur que Van Gogh a joué avec la lumière dans ce tableau !  C’est là tout le pouvoir de l’audioguide : nous aider à voir plus qu’une vision passive du lieu ou de  l’environnement.

  1. Utilisez un langage clair et accessible

Il est important de communiquer avec vos visiteurs d’une manière simple. N’oubliez pas que la fatigue liée aux visites des musées ou lieux touristiques est réelle ! Même s’il apprécie sa visite, votre public peut s’épuiser, ce qui réduit sa durée d’attention et sa capacité à traiter des idées complexes. Qui veut se surmener pendant son temps libre ? Un langage clair et accessible est un moyen simple de s’assurer que les visiteurs suivent votre audioguide. Le ton de l’enregistrement de l’audioguide est lui aussi important.

Les visiteurs réagiront positivement à un ton conversationnel, et intime, ils ne souhaitent pas un ton voix autoritaire (ou « indigeste ») . Cela leur permet de se connecter davantage au contenu. Un ton conversationnel reflète également un format que de nombreux visiteurs connaissent peut-être : les podcasts. Un audioguide peut ressembler à l’écoute d’un podcast, davantage axé sur la conversation.

  1. L’accessibilité est essentielle. Pensez audio guide multilingue

L’accessibilité est un point clé  lorsqu’il s’agit d’audioguides. Les audioguides permettent de toucher les visiteurs là où l’écrit n’est pas adapté, en faisant tomber les barrières qui excluent généralement les visiteurs issus de milieux marginalisés. Il s’agit notamment de fournir des traductions avec des audioguides multilingues, de descriptifs pour les personnes malvoyantes, ou même de vidéos en sous-titrées pour les personnes malentendantes.

  1. Faire vibrer nos cordes sensibles

L’audio est un moyen puissant qui, peut-être plus que d’autres formes de communication, nous aide à nous connecter à des oeuvres d’art. Il y a quelque chose de spécial à entendre des personnes réelles décrire leurs expériences et leurs réactions aux œuvres de nos collections. Il peut s’agir d’une expérience intime. L’audio peut également  offrir un point de vue et une émotion qui ne ressortent pas dans des textes. C’est un moyen de raconter des histoires qui nous touchent

  1. Promouvoir les guides audio

Vous avez créé un audioguide et vous êtes impatient de le faire connaître. Vous vous demandez peut-être quelle est la meilleure façon de faire passer le message aux visiteurs . Voici quelques conseils et astuces pour encourager les visiteurs à trouver et à accéder au contenu des audioguides de votre musée .

  • Visibilité

L’aspect le plus crucial de la promotion de votre audioguide est la visibilité sur le site. Cela veut dire qu’il faut évidemment signaler la disponibilité d’un audio guide ! Si les gens ne savent pas que votre audioguide est disponible, ils ne peuvent pas en profiter. Plus vous pouvez promouvoir le guide, mieux c’est, car vous ne savez pas à quel moment de leur visite votre public s’intéressera aux guides.

  • Accès facile

Vous pouvez simplifier l’accès aux guides pour les visiteurs en déployant des codes QR. Les nouveaux modèles de smartphones intègrent des scanners de codes QR dans leur appareil photo, de sorte qu’il n’est plus nécessaire d’utiliser une application spécifique pour les lire. Cela signifie qu’en pointant simplement l’appareil photo de votre téléphone sur le code, les visiteurs seront dirigés vers votre contenu audio, ce qui élimine l’étape supplémentaire consistant à taper une URL ou à rechercher  dans la boutique d’applications.

  • Tarification

Il est également important de communiquer sur la tarification. Vos guides ne doivent pas être trop chers et facilement accessibles, alors assurez-vous de communiquer cette information à vos visiteurs.

  • Donner une touche personnelle

De nombreux visiteurs n’utilisent pas les audioguides simplement car ils n’y pensent pas ! Impliquer le  personnel de votre établissement dans la création d’expériences significatives est une étape importante. Et lorsqu’il s’agit d’audioguides, une invitation personnelle peut faire en sorte que les visiteurs se sentent bienvenus et à l’aise pour utiliser votre guide est un plus.

Et vous, quelles approches créatives avez-vous trouvées pour créer et promouvoir vos audioguides ? Nous serions ravis d’en savoir plus sur ce que vous avez trouvé d’efficace et de réussi.